La race

Chiens colleys de race

Caractère

Caractère, comportement et éducation :

Le colley est un chien de berger, doux, patient avec les enfants, sensible, très fidèle, très intelligent, calme tout en aimant se dépenser de temps en temps à des jeux dans son terrain, mais il retourne toujours très vite près de son maitre à qui il voue une tendresse infinie et une fidélité sans faille.

Il pose toujours un regard éperdu de tendresse sur son maitre, il lui est très dévoué et cherche toujours à lui faire plaisir. Discret, il veille sur lui s’il est malade ou malheureux et sait se faire très calme également en n’étant pas encombrant par respect envers lui

Une bonne éducation s’impose dès son acquisition car il a l’intelligence d’observer son nouveau maître jusqu’à l’âge de ses 9 mois environ, en semblant passif, mais il retient tout, le bien comme le mal, et dès qu’il commence son adolescence, il se manifeste en évoluant dans le bon ou le mauvais sens selon l’éducation qu’il a eue.

Le colley est un protecteur né. Disposition amicale, aucunement craintif ni agressif.

Éducation

Une bonne éducation s’impose dès son acquisition car il a l’intelligence d’observer son nouveau maître jusqu’à l’âge de ses 9 mois environ, en semblant passif, mais il retient tout, le bien comme le mal, et dès qu’il commence son adolescence, il se manifeste en évoluant dans le bon ou le mauvais sens selon l’éducation qu’il a eue.

Il faut l’éduquer avec douceur et fermeté, favoriser le renforcement positif, sans élever la voix et sans autorité excessive et le sociabiliser dès son plus jeune âge (sortie dans le monde, en voiture, en laisse) car il comprend vite.

Entretien et santé

Son poil est long mais nécessite relativement peu d’entretien et il est « autonettoyant ». Évitez les bains fréquent car ils lui enlèvent temporairement la couche de sébum qui le protège du froid ou de la chaleur, et surtout, si vous devez le laver, faites-le avec un shampooing pour chien et non pour les humains !

Jusqu’à l’âge de 7 mois, il faut le brosser 2 fois par semaine pendant 5 minutes à chaque fois, pour l’habituer à la brosse, surtout aux cuisses car c’est un grand pudique, et c’est une bonne façon de s’imposer à lui comme chef à ces moments-là. C’est aussi un moment privilégié pour le colley car ce sont des instants de complicité et il apprécie que son maître soit aux petits soins pour lui. Par la suite, ne le brossez qu’une fois par mois car sinon, là encore vous lui enlèveriez sa couche de sébum.

En revanche, il faut le peigner régulièrement derrière les oreilles et sous les cuisses car ce poil s’emmêle très facilement. Le colley fait une mue en perdant tout son sous-poil 1 ou 2 fois par an, selon l’influence hormonale. Durant cette période il faut le brosser à fond une fois tous les 7 jours.

Attention au soleil, car il souffre de la chaleur. Il préfère courir dans la neige que de se prélasser au soleil.

En règle générale, le colley ne voit pas souvent le vétérinaire, étant une race rustique.

En revanche, beaucoup sont assez fragiles des intestins alors une très bonne alimentation constante, sans changer de marque de croquettes, s’impose. Aussi, faites le choix de lui offrir des croquettes de qualité. Il aime manger à heures fixes. C’est un gourmet, pas un gourmand.

Le colley est sujet à l’ AOC (anomalie de l’œil du colley ). Il est important de faire examiner votre chien avant de le faire reproduire afin d’éviter de propager cette anomalie.

A l’âge de 7 ou 8 ans, il commence à vieillir dans sa tête et dans son corps, et on peut remarquer, même si ce n’est pas pour tous, que certains ont un peu plus de difficultés à se lever le matin car l’arthrose commence à se manifester légèrement au dos, sans gravité. Les colleys vivent jusqu’à l’âge de 10, 12 ans actuellement mais certains vont jusque leurs 15 ans.

Parfois, certains colleys vivent jusque l’âge de 17 ans, mais c’est vraiment exceptionnel.

Si vous l’avez choisi et qu’il vous convienne, vous ne pourrez le regretter car c’est un chien extraordinaire. Il suffit de le connaître parfaitement, d’être psychologue, observateur et non impulsif. Un colley se mérite…

Aspect général

Le colley séduit par sa grande beauté, son élégance et sa loyauté. Son expression faciale exprime l’intelligence. L’animal frappe par l’équilibre parfait de ses proportions.

Taille / Poids

Le colley est un chien de taille moyenne, le mâle étant nettement plus imposant que la femelle

Hauteur au garrot : Mâle: 60-67 cm (24-26 po) ; 27-34 kg (60-75 lb);

Femelle: 55-61 cm (22-24 po) ; 22-30 kg (50-65 lb);

Tout sujet de taille supérieure ou inférieure à la norme est pénalisé en fonction de la différence par rapport au critère du standard en concours de conformité.

Robe

Deux variétés de robe sont permises. Le poil épouse les contours du chien. Le poil de couverture est droit et dur au toucher. Le sous poil est doux et dense. Poil très abondant à la crinière et à la collerette. Poil de la face ou du masque doux. Les pattes antérieures sont pourvues de poil doux et bien garni de plumetsons. Poil des pattes postérieures doux sous les joints du jarret. Le poil de la queue est très abondant; il est long et dense aux hanches

Lisse: le poil de ce colley est court, dur, dense, plat et de bonne texture. Il possède un épais sous-poil doux.

Couleur

Il y a cinq couleurs reconnues et aucune n’est préférable à une autre.

  • Sable et Blanc
    Inclut toutes les nuances de brun depuis le jaune citron, en passant par l’orangé et le rouge, jusqu’à acajou foncé, avec ou sans nuances plus foncées dans la robe, et toujours avec des taches blanches.
  • Tricolore
    Une prédominance de noir avec des tâches feu au dessus des yeux, sur les joues et les côtés du museau, et sous la queue. Le feu peut aussi paraître sur les pattes et les pieds, généralement entre les taches blanches et noires. Taches blanches toujours présentes.
  • Bleu merle et blanc
    La distribution des marques est semblable au tricolore, saufque les taches noires sont remplacées par une couleur grise mouchetée, allant d’un bleu argenté claire à un gris mat plus foncé, avec des mouchetures noires distribuées sur le tout.
  • Sable merle et blanc
    Semblable au sable et blanc, mais généralement de couleur sable clair marbrée ou mouchetée de sable foncé avec le bout des oreilles grises, et toujours avec des taches blanches.
  • Blanc
    Un colley surtout blanc avec de la couleur sur la tête et idéalement pas plus de 20% de couleur sur le corps. La couleur secondaire peut être n’importe quelle des couleurs, ou des combinaisons de couleurs reconnues.

Taches Blanches

Les taches blanches permise sont comme suit: sur le cou, la gorge, la poitrine, les membres antérieurs et les pieds, les membres postérieurs et les pieds, le ventre et le bout de la queue. Une liste peut paraître sur la face ou le crâne arrière ou sur les deux. Sur les chiens possédant le facteur blanc, une tache blanche ou des pastilles peuvent paraître sur le corps. Le degré des taches n’est pas important à moins que les endroits blancs nuisent à l’expression préférée et à la conformation générale du chien.

Autres Couleurs pour fin d’enregistrement

Autre couleur pour fin d’enregistrement

  • Double merle.
    Il n’est pas recommandé d’accoupler deux chiens de couleur bleu merle.

Le principal danger dans les mariages entre 2 bleu-merle la double récessivité MM, appelée double-merle ou double dilution. Il va produire des Colleys blancs mais avec de graves risques liés à cette double récessivité (gène semi-létal): surdité, chiots aveugles, problème de reproduction et souvent décèderont en bas âge.

Yeux

Chez les sujets sables et blanc et tricolores, les yeux brun foncé sont préférés et ils doivent être de la même couleur. Les yeux clairs doivent être pénalisés selon qu’ils distraient de l’expression de douceur si important pour cette race.

Chez le bleu merle et le sable merle, un, ou les deux yeux peuvent être merle ou vairon, ou brun foncé parsemé de bleu, quoique le brun foncé soit préféré.

Chez le blanc, la couleur des yeux est conforme à ce qui est spécifié comme couleur secondaire de la robe.

Les yeux sont clairs et brillants, signes de curiosité intelligence, surtout lorsque les oreilles sont bien dressées et quelle chien est aux aguets. De grands yeux ronds ne peuvent qu’affecter l’expression douce désirée.

Truffe (museau), pourtours des yeux, couleurs des lèvres

Tous les sujets aux robes de couleurs variés doivent présenter une pigmentation foncée à ces endroits. La truffe doit être d’un noir uni.

Tête

Caractéristiques très importantes. Examinée en fonction de la taille du chien, elle est plutôt petite et ne doit jamais sembler massive.

De face et de profile, elle a la forme générale d’un coin nettement diminuée, la silhouette étant douce et nette et de proportions bien équilibrées. De côté, elle s’amincit graduellement et doucement des oreilles à la truffe noire, sans signe d’élargissement à l’arrière (sans bajoues) du crâne et sans museau trop étroit (museau vraiment pointu). De profil, le sommet de l’arrière crâne et le sommet du museau se situent dans deux plans droits sensiblement parallèles de longueurs égales et sont séparés par une rupture ou stop peu marqué mais perceptible.

Très légère proéminence des sourcils. L’arrière crâne est plat et l’os occipital n’est pas très bombé. La bonne largeur d’arrière crâne dépend nécessairement de la longueur globale crâne museau et sa largeur est inférieure à sa longueur. Par conséquent, la bonne largeur dépend du sujet et est fonction vraiment de la longueur du museau. À mi-distance entre les coins internes des yeux (centre du stop bien placé) se retrouve le point d’équilibre central par rapport à la longueur de la tête. L’extrémité du museau, lisse et bien arrondie, est retranchée sans être carré. Mâchoire inférieure forte, bien dessinée, et la profondeur du crâne, du front à la partie inférieure de la mâchoire, n’est pas excessive.

Oreilles

Oreilles de grandeur proportionnelle à la grosseur de la tête et si elles sont bien portées et cassent naturellement, elles sont rarement trop petites. Les grandes oreilles sont habituellement difficiles à soulever correctement pour les dégager de la tête par rapport à laquelle elles sont hors de proportion même si elles sont soulevées. Aux repos, elles sont pliées sur la longueur et placées à l’arrière dans la crinière. Lorsque le chien est alerté, bien ramenées sur l’arrière crâne, elles sont portées à peu près dressées aux trois quarts, avec à peu près le quart incliné ou cassé vers l’avant.

Cou

Ferme, puissant, nettement dessiné et bien musclé. Assez long, porté droit avec une légère courbe à la nuque, il offre un aspect fier et élégant.

Membres antérieurs

Les pattes sont droites et musclées au niveau des cuisses, avec une assez bonne ossature compte tenu de la taille du chien.

Corps

Dos fort et droit, soutenu par de puissantes hanches et cuisses, avec une légère montée au niveau du rein. Le corps est ferme, dur et musclé, quelque peu long en proportion de la taille. Côtes bien arrondies derrière les épaules bien inclinées et la poitrine sont profonde, atteignant les coudes. Rein puissant et légèrement arqué.

Membres postérieurs

Les pattes sont moins charnues que les pattes antérieures ; elles sont musclées aux cuisses, avec jarrets et grassets bien fléchis. Les pieds relativement petits sont de forme sensiblement ovale. Coussinets épais et durs et l’orteil bien arqué et serré

Queue

Modérément longue, descendant au moins jusqu’au jarret. Portée bas lorsque l’animal est calme, l’extrémité légèrement retroussée. Portée joyeusement lorsque l’animal est excité‚ ou court, mais jamais au-dessus du dos.

Allure

L’allure est caractéristique de cette race. Un colley avec bon aplomb n’a jamais les coudes sortis. Lorsqu’il court à vitesse moyenne vers un observateur, ses pattes antérieures droites se déplacent assez près l’une de l’autre au niveau de sol. Les pattes antérieures ne sortent pas au coudes, ne se croisent pas, et l’animal ne se déplace pas en mouvement saccadé, ni en mouvement de roulis ou de trotteur. Vu de l’arrière, les pattes postérieures sont droites et se déplacent assez près l’une de l’autre au niveau du sol. À allure moyenne, elles sont puissantes et exercent une grande force de propulsion. Vues de profil, les foulées assez longues vers l’avant sont gracieuses et uniformes, maintenant la ligne du dos ferme et droite.

À plus vive allure, l’animal déplace ses pattes antérieures vers l’intérieur selon une droite allant de l’épaule vers l’axe du corps et ses pattes postérieures vers l’intérieur en ligne droite de la hanche vers l’axe du corps. Cette allure reflète une bonne rapidité obtenue sans effort ainsi que l’héritage de berger du chien qui commande de pouvoir changer de direction presque instantanément.

Défauts

Poil extérieur doux et ouvert ou poil extérieur bouclé. Quelle que soit son épaisseur. Le brachygnathisme (la mandibule supérieure recouvre largement la mâchoire inférieure) et le prognathisme (quand les incisives inférieures recouvrent les incisives supérieures) sont à rejeter, ce dernier est sévèrement pénalisé. Les défauts associés aux yeux sont aussi fortement pénalisé. Un sujet à oreilles pointues et très dressées ou à oreilles bases ne peut avoir une belle expression, de même que tout sujet à pattes antérieures trop distantes ou trop rapprochées. Les sujets obèses ou trop maigres, les sujets souffrant de maladies de la peau ou ne possédant pas de sous poil ne sont pas en bonne condition et sont modérément pénalisés selon le cas. Un sujet à jarrets de vaches ou possédant des membres droits doit aussi l’être.

 

Chiens colleys, chiens de race, etc. dans Laurentides, Lachute, Outaouais, Brownsburg-Chatham, Montréal, etc.